Naviguer avec des enfants | Conseils et organisation

Vous avez décidé de passer vos vacances en voilier et cette fois-ci, vous souhaitez naviguer avec des enfants ? C’est une grande aventure qui se prépare, mais cela demande quelques adaptations, surtout si vous avez un bébé à bord. Voici quelques conseils pour partir en bateau en famille en toute sérénité pour être prêt à hisser les voiles !


1/ Naviguer avec des enfants : la sécurité avant tout !

Partir en bateau avec des enfants demande effectivement plus de précautions et il faut les surveiller constamment, mais l’expérience est tellement formidable et enrichissante pour toute la famille qu’il ne faut pas hésiter à les embarquer à bord ! La première chose à faire est de bien sécuriser le bateau avec des filières et des lignes de vie.

Pour les matelots, le port du gilet de sauvetage est fortement conseillé pendant la navigation, au mouillage et sur le ponton. Le gilet doit être adapté au poids de l’enfant et conforme à la norme CE.

Je conseille un gilet en mousse avec harnais et longe attachée à la ligne de vie, afin que l’enfant puisse tranquillement vadrouiller. Pour les grands sachant nager, un gilet autogonflable est plus agréable à porter.

Si l’enfant est assez grand, montrez-lui des gestes de secours adaptés (apprendre à passer un appel de détresse, lancer une bouée à l’eau). Il faut lui expliquer également que sur le bateau pendant la navigation, on demande toujours l’autorisation avant de se lever, on se tient toujours aux filières et on reste assis lors des manœuvres. Et surtout, pensez à ranger les clés du bateau dans un endroit sécurisé !

La trousse à pharmacie : en dehors des médicaments usuels, n’oubliez pas les strips, une crème contre les brûlures, des ciseaux et un pack de suture. Pour le mal de mer, vous n’y échapperez probablement pas pour les loulous de plus de 2 ans. Personnellement, je ne suis pas convaincue par les bracelets anti-nausées ni par l’homéopathie, cela n’a jamais fonctionné pour les miens. Seul remède : le seau à proximité 🙂

Attention aussi aux coups de soleil ! Tartinez-les toutes les 2 heures, sur le bateau, le soleil est beaucoup plus agressif.

Conseil : si vous souhaitez partir plusieurs semaines ou que vous avez le projet d’effectuer un tour du monde, il serait judicieux d’envisager un petit stage de secours spécifique : effectuer un massage cardiaque, poser un plâtre, comprimer une plaie, etc.

2/ Comment s’organiser sur un bateau ?

Le maitre mot : voyager léger ! Ne prenez que le strict nécessaire. À bord, on vit simplement et on ne fait pas vraiment de ménage. Ne pas s’encombrer, c’est aussi éviter de nombreux allers-retours entre la voiture et le bateau pour le chargement.

Les vêtements

👉 Short, t-shirts, sandales ;
👉 sac et affaires de plages ;
👉 une bonne polaire, un pantalon souple et un bonnet, en cas de météo changeante ;
👉 combinaison de plongée ou shorty.

Prenez des chaussures fermées et antidérapantes (de préférence à semelles blanches pour ne pas laisser de traces noires sur le sol du bateau). Pensez aussi aux tongues pour les escales avec arrivée directe sur la plage, car vous aurez les pieds dans l’eau !

Le rangement sur un bateau

Pour un voyage plus serein, vaut mieux être organisé à bord. Un bateau étant très étroit, si vous ne rangez pas tout au fur et à mesure, ce sera vite le chantier. Vérifiez qu’avant chaque départ, le bateau soit parfaitement rangé, car au moindre virement de bord, surtout si les loulous sont à l’intérieur, bonjour les bobos ! Pensez aussi aux épingles à linge, une bassine et de la lessive pour les petits accidents.

Les repas

Si le confort de votre bateau est rudimentaire, prévoyez une petite table de camping pour manger dehors. Le petit déjeuner au lever du soleil, c’est quand même plus sympa 🙂

Comment stocker la nourriture ?

👉 Les produits frais dans la glacière rangés dans un coin, si vous n’avez pas de frigo ;
👉 les fruits et légumes stockés dans un panier, à température ambiante ;
👉 l’épicerie dans le coffre si pas de placards ;
👉 prévoyez le plein de bouteilles d’eau ainsi que des gourdes (c’est plus simple pour boire tout seul, la vaisselle étant bien calée lors de la navigation).

Comment cuisiner à bord ?

La cuisine à bord, c’est du luxe alors on fait au plus simple :
👉 pâtes, riz pour les céréales ;
👉 crudités pour les légumes ;
👉 œufs, sardines et légumineuses en bocaux (donc déjà cuites) pour les protéines ;
👉 beaucoup de plats en bocaux : ratatouille, couscous…
👉 fruits ou yaourts pour le dessert.

Pour le petit déjeuner et le goûter, le pain rassis, non merci ! Personnellement, on se fait toujours un petit stock de crêpes fraiches (enroulées dans un torchon, elles se conservent 3 jours). Ensuite, on s’arrête aux boulangeries lors des escales et on prévoit toujours des brioches qui se conservent bien.
Avant le départ, je fais souvent une petite séance de batch-cooking et j’emporte les plats pour les deux premiers jours dans des tupperwares en verre.

La douche

Profitez des douches à la capitainerie du port lors des escales en ville (réservez un grand sac pour tout le monde). À l’arrivée, il faudra vous signaler à la capitainerie pour trouver un emplacement, le payer et accéder à des jetons pour la douche. Sinon c’est la toilette de chat lorsqu’on est en mer ou qu’on n’a pas accès à des sanitaires.

Dormir à bord

La nuit sur un bateau peut être agitée (en fonction du vent et de la houle) et bruyante (cliquetis des bateaux), mais en général, on y dort plutôt bien. Cependant, une toile anti-roulis est recommandée pour maintenir les enfants au lit, sans risque de chutes. Dormir sur l’eau, c’est super drôle 🙂

3/ Comment occuper les enfants à bord ?

Naviguer en famille, c’est aussi prendre en compte les besoins de chacun. Pensez à adapter votre itinéraire ! L’impératif : limiter le temps de navigation, car ils peuvent vite s’ennuyer et s’ils ont le mal de mer, cela peut vite devenir pénible pour tout le monde. Faites-en sorte d’être souvent à terre pour qu’ils puissent se défouler. Pendant la navigation, s’il fait beau, posez-vous avec eux, sur le pont à l’avant du bateau, pour lire ou faire une petite sieste. Si le temps est mauvais, installer les enfants sur le grand lit, ils peuvent y jouer en toute sécurité et confortablement.

Emportez un petit sac pour chaque enfant :

👉 des jouets ;
👉 coloriages et feutres ;
👉 livres ;
👉 jeux de sociétés format voyage.

Lors des escales à terre, proposez-leur des petites activités :

👉 chasse au trésor ;
👉 balades et visites ;
👉 recherche de coquillages ;
👉 baignade.

Enfin, pour les situations critiques, pensez à télécharger, avant de partir, plusieurs dessins animés sur votre tablette.

N’oubliez pas les jumelles pour observer l’océan et les animaux marins. Laissez à bord un livre sur la faune sous-marine à feuilleter avec les enfants.

Faites participer l’enfant aux manœuvres, montrez-lui à quoi sert une poulie ou un winch. Permettez-lui d’avoir un peu d’autonomie en prenant la barre par exemple, sous votre surveillance.

4/ Comment naviguer avec bébé ?

Alerte, bébé à bord ! Il y a souvent quelques inquiétudes autour de la navigation avec les tout-petits. Pourtant, il n’y a aucun danger à voyager en voilier avec bébé, si toutes les précautions sont prises.

La liste du matériel pour un bébé à bord d’un voilier :

👉 porte-bébé pour les balades ou poussette-canne ;
👉 pour un nouveau-né, une écharpe s’avère très pratique, vous l’aurez ainsi toujours sur vous ;
👉 un transat pour les repas ;
👉 un lit nomade ;
👉 une petite baignoire ou piscine gonflable pour le laver ou le baigner sur le pont quand il fait chaud ;
👉 un tapis de jeux pour le poser partout et lui permettre de développer sa motricité ;
👉 les couches lavables sont clairement à privilégier pour les longues croisières.

Tentez l’aventure pour une jolie expérience, pleine de souvenirs ! Et si ça vous tente, pourquoi ne pas tenter, un jour, un tour du monde !